Les nausées matinales pendant la grossesse

Bien que désignées par le terme nausées matinales, les nausées pendant la grossesse ne se produisent pas uniquement le matin. Elles peuvent survenir à n’importe quel moment de la journée et diffèrent d’une femme à une autre. On estime à près de 80% le taux de femmes enceintes atteintes par ce symptôme prénatal. D’intensité variable, elles peuvent devenir un véritable problème de santé et poser un risque pour le bien-être de la parturiente et du bébé. En effet, l’hyperemesis gravidarum ou vomissements gravidiques est une forme sévère et persistante de vomissements prénataux qui peut porter atteinte à la vie de la femme enceinte. Même si elles passent généralement au cours du deuxième trimestre, les vomissements matinaux sont un sujet qui méritent de s’y attarder.

Les causes des nausées matinales pendant la grossesse

Aucune étude scientifique n’établit présentement les causes des nausées et vomissements de la grossesse. Il existe néanmoins de nombreuses hypothèses qui les attribuent à la montée du taux d’hormones. On estime que la gonadotrophine chorionique humaine (HCG), produite par le placenta provoquerait des nausées matinales. Pour preuve, les femmes enceintes des jumeaux avec plus d’un placenta et celles ayant un placenta plus gros, sont plus sujettes aux nausées et vomissements de la grossesse.

En outre, le taux élevé d’œstrogènes durant la gestation est généralement cité. On a noté un taux plus élevé chez les femmes atteintes d’hyperemesis gravidarum. La production continue de la progestérone peut par ailleurs freiner les mouvements stomacaux et entraîner éventuellement des nausées et vomissements. 

Dans certains cas, il est possible que les grossesses matinales durant la grossesse n'aient aucun rapport avec la grossesse. Une gastro-entérite peut très bien en être la cause. Si la parturiente en souffrait déjà, il est fort probable que durant la grossesse, les nausées et les vomissements soient plus présents. Cette pathologie entre dans la liste des causes moins fréquentes pouvant entraîner des nausées et vomissements. Bien d’autres facteurs la rejoignent parmi lesquels:

Tous ces éléments ne provoquent pas spécifiquement des nausées et vomissements durant la grossesse, mais s'accompagnent d’autres signes. Dans ce cas, les nausées et vomissements ne sont ici qu’un symptôme parmi tant d’autres.

Manifestations et complications des nausées matinales

Hormis la sensation de nausées qui s’accompagnent généralement de vomissements, les nausées matinales peuvent être corrélées avec d’autres signes avant-coureurs nécessitant alors une consultation. Bien que normaux et disparaissant de la même façon qu’ils sont survenus, ces nausées et vomissements peuvent devenir un problème de santé et nécessiter une évaluation médicale. La parturiente tiendra compte de l’expression de son organisme et des signes qu’il lui envoie au quotidien. On peut citer entre autres:

Hyperemesis gravidarum

L’hyperemesis gravidarum ou vomissements gravidiques, sont des vomissements incoercibles qui peuvent survenir chez les femmes enceintes et causer une déshydratation, un amaigrissement prononcé et une cétose. Touchant environ 1% de la population des femmes enceintes, elle représente un véritable risque de santé pour la parturiente et pour le fœtus.

Son diagnostic et son traitement sont médicaux. Le traitement consiste généralement à suspendre la prise d’une alimentation orale qui reprendra progressivement. Des médicaments seront également prescrits pour diminuer la gravité des vomissements ou les faire disparaître tout simplement.

Traitement des nausées matinales

Généralement, les nausées matinales disparaissent comme elles surviennent, c’est-à-dire toutes seules. Variables d’une femme à une autre, et même d’une grossesse à une autre, elles tendent à s’estomper au cours du second trimestre de la gestation. Cependant, il est fort possible d’en souffrir tout au long de la grossesse. Elles disparaîtront alors au moment de l’accouchement. Dans le cas d’une persistance qui peut devenir un risque de santé, un traitement médical allié à des méthodes douces et alimentaires peuvent permettre de régulariser les choses.

Le traitement médical se base sur le diagnostic posé en amont par le corps médical. Il est surtout question d’appliquer le traitement adéquat en fonction de la pathologie sous-jacente. Dans la plupart des cas, des médicaments antiémétiques visant à stopper les nausées sont administrés. Il se peut également qu’une hospitalisation soit nécessaire, surtout dans le cas d’une hyperemesis gravidarum. Il sera alors question de surveiller l’évolution de la grossesse et d’administrer les aliments à la femme enceinte à l’aide d’une sonde.

Des habitudes alimentaires peuvent aussi pallier ce problème sans nécessairement avoir recours à une prise médicamenteuse. Elles seront définies avec l’aide du corps médical. Elles fonctionnent différemment selon la parturiente, mais ont prouvé leur efficacité dans le soulagement des nausées matinales. On peut citer:

D’autres méthodes désignées par le terme «douce» peuvent aussi se révéler très utiles dans le soulagement des nausées et vomissements de la grossesse. La consommation du gingembre ou de la vitamine B6 agit favorablement sur les nausées. Ces deux éléments sont disponibles sous plusieurs formes dont des gélules, des pastilles ou des infusions. Ils ne présentent donc aucun risque pour la parturiente et son bébé. Dans le même sillage, l’hypnose, l’acupression et l’acupuncture peuvent avoir des effets bénéfiques sur la femme enceinte.

Références