Grossesse extra utérine : symptômes, signes et traitements

La grossesse extra utérine est une complication qui survient peu fréquemment lors d'une grossesse. Elle se caractérise par la croissance du fœtus en dehors de la cavité utérine. En général, elle ne passe jamais inaperçue. Ses signes et symptômes sont repérables par la femme enceinte. Le diagnostic est ensuite confirmé par un interrogatoire, un examen clinique et des examens complémentaires (échographie ou cœlioscopie). Le traitement à mettre en place est urgent.

Grossesse-extra-utérine

Qu'appelle-t-on grossesse extra utérine ?

La grossesse extra utérine (GEU) est aussi appelée grossesse ectopique. Il s'agit d'une grossesse problématique par rapport à l'endroit où se développe le fœtus. Le fœtus se développe au cours d'une grossesse normale dans l'utérus de la mère.

Il arrive cependant certaines fois que l'ovule fécondé par le spermatozoïde ne s'implante pas dans l'utérus au tout début de la grossesse. Il se développe alors dans les trompes de Fallope, voire dans les ovaires, dans l'abdomen ou le col de l'utérus.

On parle de grossesse extra utérine dès lors que le fœtus s'implante et se développe dans ces localisations, à l'extérieur de l'utérus.

Les grossesses extra utérines sont-elles fréquentes ?

Les grossesses extra utérines concernent environ 1 à 2 femmes enceintes sur 100. C'est pour cela qu'il est important et rassurant d'en connaître les signes afin de ne pas potentiellement passer à côté d'une telle grossesse.

Les grossesses extra utérines étaient moins fréquentes avant les années 70. Leur fréquence a augmenté dans les années 70 et 80 et s'est stabilisée depuis.

Quels sont les symptômes et signes d'une grossesse extra utérine ?

La plupart des femmes se rendent compte elles même que quelque chose ne va pas en cas de grossesse extra utérine. Elles ressentent des douleurs importantes du type de celles survenant en cas de colique. Ces douleurs surviennent en général sur un côté du bas-ventre. Ces douleurs peuvent s'accompagner :

Un examen médical permet de détecter d'autres signes de grossesse extra utérine. Ces signes sont :

A quelle semaine de grossesse survient le plus souvent la grossesse extra utérine ?

La grossesse extra utérine se met en place dès les tout premiers jours de la grossesse. En revanche, elle n'est pas détectée tout de suite, puisque la femme met le plus souvent plusieurs semaines à savoir qu'elle est enceinte.

Les grossesses extra utérines sont donc diagnostiquées le plus souvent au bout de quelques semaines de grossesse, au cours du premier trimestre de grossesse.

Peut-on avoir une grossesse extra utérine sans saignements ?

Les saignements sont fréquents mais ne sont pas systématiques. En effet, le diagnostic de grossesse extra utérine peut être parfois posé rapidement, avant l'apparition des saignements.

Il est donc possible d'avoir une grossesse extra utérine sans saignements. Cependant, la grossesse extra utérine ne passe pas inaperçue pour autant. D'autres signes sont repérables.

Comment est posé le diagnostic de grossesse extra utérine ?

Le diagnostic repose sur :

L'échographie est en général réalisée à l'aide d'une sonde positionnée dans le vagin. Cela permet de mieux voir l'utérus qu'avec une sonde simplement posée sur le ventre.

Il est souvent nécessaire de recourir tout de même à une cœlioscopie. La cœlioscopie permet de confirmer le diagnostic de grossesse extra utérine avec certitude et de dire où le fœtus s'est implanté.

La prise de sang permet simplement de confirmer que la femme est bien enceinte. Elle permet aussi de relever certains éléments en vue d'une intervention chirurgicale, souvent nécessaire.

Quels sont les facteurs de risque d'une grossesse extra utérine ?

Plusieurs facteurs de risque d'une grossesse extra utérine ont été identifiés :

Le tabac et l'infection à chlamydia sont les 2 facteurs sur lesquels il est possible d'agir pour limiter le risque de grossesse extra utérine. Cela est possible en arrêtant de fumer plusieurs semaines avant de concevoir et en ayant toujours des rapports protégés ou non protégés si les deux partenaires sont dépistés et négatifs.

Quels sont les traitements de la grossesse extra utérine ?

Il existe trois traitements :

Le type de traitement administré est choisi en fonction de plusieurs paramètres :

C'est le gynécologue qui détermine le traitement le plus adapté pour chaque patiente.

Une grossesse extra utérine est-elle dangereuse ?

Une grossesse extra utérine peut être dangereuse si elle n'est pas prise en charge à temps. En effet, le fœtus en se développant peut provoquer une rupture des trompes de Fallope ou des hémorragies. Ces événements peuvent provoquer dans de très rares cas le décès de la mère.

Cependant les grossesses extra utérines sont bien connues de nos jours et rapidement détectées et prises en charge.

Peut-on garder le bébé en cas de grossesse extra utérine ?

Malheureusement, les grossesses extra utérines doivent être interrompues dès que le diagnostic est posé. Faire perdurer une grossesse extra utérine engagerait tout autant le pronostic vital de la mère que du fœtus.

Quelles sont les conséquences d'une grossesse extra utérine pour les autres grossesses ?

Il n'y a pas de difficultés à retomber enceinte après une grossesse extra utérine : elle n'affecte pas la stérilité. En revanche, il y a plus de risque à ré-avoir une grossesse extra utérine. Le suivi médical est donc renforcé lorsque l'on a déjà eu une GEU.

Dans de très rares cas, l'ablation des 2 trompes a dû être réalisée en cas de plusieurs grossesses extra utérines de stade avancé. Dans ce cas, le couple doit avoir recours à la FIV pour donner naissance à un enfant.


Références