Les différents tests de grossesse : le test urinaire et le test sanguin

Si quelques jours après un rapport sexuel vous ressentez des symptômes inhabituels, il se peut que vous soyez enceinte. Ces symptômes sont différents d’une femme et d’une grossesse à une autre. De plus, vous pouvez avoir un, plusieurs ou aucun de ces signes de grossesse...

Les différents tests de grossesse

Quand effectuer un test de grossesse urinaire ?

Si quelques jours après un rapport sexuel vous ressentez des symptômes inhabituels, il se peut que vous soyez enceinte. Ces symptômes sont différents d’une femme et d’une grossesse à une autre. De plus, vous pouvez avoir un, plusieurs ou aucun de ces signes de grossesse. Il est en revanche très peu probable de tous les avoir. Ces signes sont divers pouvant aller d’une simple fatigue, liée à une augmentation du taux de progestérone dans le sang, à des crampes ou à des douleurs abdominales.

Voici une liste non exhaustive des autres signes d’une possible grossesse : sautes d’humeur, maux de tête, envie plus fréquente d’uriner, poussée d’acné, problèmes de sommeil ou encore une sensibilité accrue à certaines odeurs. Les symptômes les plus courants indiquant un début de grossesse sont l’absence de règles, la modification des seins (seins plus durs, plus volumineux et plus douloureux au toucher) et l’apparition de nausées ou vomissements.

Dès lors que vous percevez un changement anormal il est préférable de faire un test de grossesse urinaire. Ces tests s’achètent en pharmacie et sont des outils d'auto-diagnostic, c’est-à-dire que vous pouvez les utiliser vous-même en suivant le mode d’emploi du dispositif.

Comment fonctionne un test de grossesse urinaire ?

Contrairement au test de grossesse sanguin, vous pouvez vous procurer le test urinaire de grossesse dans une pharmacie. Fiable à 99%, ce test mesure le taux de l’hormone gonadotrophine chorionique appelée plus couramment bêta-hCG. Cette hormone est sécrétée par les cellules du futur placenta après l’implantation de l’embryon dans l’utérus. Elle est détectable 8 à 14 jours après la fécondation et ce jusqu’à la fin de la grossesse. Son taux double toutes les 48h jusqu’à la 12ème semaine. C’est donc un excellent marqueur de la grossesse. Il est préférable de réaliser ce test sur les premières urines du matin car ces dernières sont plus concentrées en hormones. Le dispositif fonctionne en fixant les hormones grâce à des anticorps placés sur une bandelette. Il faut donc soit tremper cette bandelette dans un récipient contenant l’urine (verre ou autre), soit placer cette bandelette directement sous le jet d’urine.

Après un certain temps d’attente, indiqué sur la notice du dispositif, ce dernier affichera un code correspondant au résultat « enceinte » / « pas enceinte ». Il ne faut pas interpréter un résultat trop longtemps après avoir fait le test (le délai est précisé par le fabricant). Le code varie selon les dispositifs et peut être une couleur, un trait, une croix ou un affichage digital. Le test de grossesse est à usage unique. Un test urinaire positif doit impérativement être confirmé avec un test sanguin.

Comment fonctionne un test de grossesse sanguin ?

À l’instar du test urinaire, celui-ci mesure le taux de hCG présent dans le sang. Le taux de fiabilité du dispositif est de 100% et permet de connaître exactement la date de fécondation et donc l’avancée de votre grossesse. Un test est négatif si le taux d’hCG sanguin est inférieur à 3 UI/L (unité internationale par litre). L’absence d’HCG décelable permet d’exclure une grossesse en cours sauf si celle-ci date de moins de 10 jours. Un test est positif si le taux d’hCG sanguin est supérieur à 3 UI/L. Lorsque le taux se situe entre 3 et 10 UI/L, il est préférable de refaire le test quelques jours après ce premier examen afin de confirmer le diagnostic de grossesse.

Le test sanguin est obligatoire et permet d’attester d’une grossesse auprès de votre médecin. En effet, après avoir obtenu une réponse positive du cabinet d’analyses médicales, il est impératif de prendre un premier rendez-vous médical avec votre médecin. Lors d’un résultat positif au test de grossesse, un suivi est offert à toutes les patientes soit par l’unité d’obstétrique et de gynécologie adolescente (UOGA) pour les patientes de moins de 18 ans, soit par l’équipe d’obstétrique pour les patientes de 18 ans et plus.

Existe-t-il une date optimale pour réaliser un test urinaire ou sanguin ?

Pour le test urinaire :

Bien que l’hormone hCG soit détectable au bout du 8ème jour après la fécondation, le taux est tellement faible qu’il est préférable d’attendre la 3ème semaine d’aménorrhée, soit la première semaine de grossesse, avant de réaliser un test urinaire. Vous maximiserez ainsi vos chances d’obtenir un résultat fiable pour le test de grossesse.

Pour le test sanguin :

Tout comme le test urinaire, plus vous attendrez avant d’en réaliser un, plus vos chances de savoir si vous êtes enceinte ou non seront importantes. Vous pouvez donc faire une prise de sang 3 semaines après l’ovulation, mais il est préférable d’attendre 4 à 5 semaines après la fécondation.

Quels sont les avantages et les inconvénients des différents tests ?

Les avantages du test urinaire :

Il est facilement accessible (pharmacie ou grandes surfaces), ces tests sont faciles et rapides à utiliser et il existe des dispositifs à faible coût (premiers prix à 1€). Surtout n’achetez pas votre test de grossesse sur internet, ils peuvent ne pas correspondre aux normes européennes ou être périmés.

Les inconvénients du test urinaire :

Certains tests sont plus sophistiqués que d’autres et coûteront ainsi plus chers (jusqu’à 15€). Le test urinaire n’est pas remboursé par la Sécurité sociale. Si le test est fait trop tôt, que l’urine est trop diluée, que le résultat est mal lu ou que la date de péremption est dépassée, alors ce dernier peut devenir un faux négatif, c’est-à-dire que vous êtes enceinte mais que le test n’a pas encore détecter d’hormones hCG dans les urines. Bien entendu, si des doutes persistent, par exemple en cas de cycles menstruels irréguliers, vous pouvez réessayer un test quelques jours plus tard.

Les avantages du test sanguin :

Il est fiable à 100%. Ce test est réalisé en présence de professionnels de santé qui vous éclaireront sur les procédures à suivre si vous êtes enceinte. Ce test est remboursé en intégralité par la Sécurité sociale.

Les inconvénients du test sanguin :

Ce test s’effectue par une prise de sang. Si vous êtes phobiques des piqûres, vous risquez de passer un moment fort désagréable !

Il existe d’autres tests de grossesse tels que les tests salivaires, moins fiables (98%), qui détectent le taux de bêta-hCG présent dans la salive (ne se trouvent que sur internet) ou encore les tests connectés, reliés par Bluetooth sur votre téléphone et qui indiqueront directement le résultat sur l’application adéquate. L’application vous accompagnera tout le long de la grossesse en vous proposant de nombreux conseils. Ces tests sont bien sûrs beaucoup plus chers que les tests urinaires (aux alentours de 20€).

Pour finir, le dernier test qui peut être réalisé est une échographie. L’échographie ne peut dévoiler une grossesse qu’à partir de trois semaines de grossesse et l’embryon observé durant une échographie vaginale mesurera environ 1,5mm. Toutefois le test sanguin permet de détecter une grossesse plus tôt que l’échographie.

Références

Installez l'application !

Soyez les premières patientes à télécharger l'application dans les stores